Mon élevage de Charaxes jasius

Le coin des photographes, amateurs ou professionnels

Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede Olive le Mer 29 Mai 2013 09:42

Bonjour tout le monde, :)

Je voudrais faire partager à tous mon expérience sur mon élevage de Pachas (Charaxes jasius). Effectivement, après avoir fait une saison au jardin des Papillons, et donc avoir côtoyé le plaisir de l’élevage, j’ai décidé en septembre dernier de faire un élevage de Pacha. Pourquoi celui-là d’un autre, car déjà, je trouve que la chenille est vraiment craquante !! (lol) Pour être un peu plus sérieux, c’est la seule chenille de France qui reste plus ou moins active durant toute la saison hivernale, et j’ai eu également l’opportunité de trouver des œufs lors de mes balades Varoises de fin d’été dernier. Je possède aussi la plante-hôte chez-moi, ce qui a facilité le nourrissage des chenilles et j’habite dans une région où le papillon existe pour pouvoir les relâcher plus tard en toute quiétude (il ne me viendrait jamais à l’idée d’élever un papillon dans une région où il n’existe pas). Voici donc l’histoire de mon élevage, qui a été entrecoupé de joies et de peines …

Tout commence par les œufs, je les ai trouvés lors de mes randonnées Varoise, en septembre dernier.

Image

Le Charaxes jasius pond ses œufs sur le dessus ou plus rarement sur le dessous des feuilles d’arbousier (Arbutus unedo), en règle générale, en ponte solitaire et proche de la nervure centrale de la feuille. Lorsque l’œuf est fécond, il est entouré d’un anneau brun avec un point qui se trouve au centre de l’œuf.
24 heures avant l’éclosion, cette anneau va changer et va laisser place à la tête de la chenille qui se verra en transparence à travers l’œuf. L’incubation d’un œuf, varie selon les conditions, entre 10 et 20 jours. Pour ma part, j’ai eu 9 naissances dans une seule après-midi au bout d’une dizaine de jours après les avoir récoltés !

Image

Première chose que fait la chenille naissante, c’est de manger son œuf ! Et cela a été le cas à chaque fois.

Image

Durant le premier stade, la chenille à un corps jaunâtre avec une tête caractéristique, noire et déjà ornée de ses quatre cornes. Elle vit sur sa feuille, à l’occurrence, celle où l’œuf a été pondu, et elle se place toujours au centre de la feuille, sur la nervure centrale pour passer plus inaperçue. Mais on peut également la trouver parfois sur le dessous des feuilles.

Image

Gros plan sur son visage, que je qualifierais à ma manière, de « masque tribal ». Cette chenille ne renie pas ses origines africaines …

Image

Quelques semaines plus tard interviendra la première mue. Elle va devenir verte et son fameux visage foncé va aussi commencer à s’éclaircir vers la couleur verte. Elle continuera à manger les bords de sa feuille de naissance … A noter également, que notre chenille mangera à chaque mue son ancienne peau, à part la tête, qui est trop coriace pour elle.

Image

Au bout de plusieurs semaines et vers le mois de novembre, elle arrivera à son troisième stade, c’est à dire après deux mues, avec un corps totalement vert, même la tête, et avec l’apparition d’un premier ocelle bleu sur son dos. En règle générale, elle atteint ce stade avant les premiers grands froids. C’est également à ce moment-là, qu’elle va décider de changer de feuille pour en choisir une nouvelle pour faire un nid de soie, qui lui permettra de rester bien coller sur sa feuille et de passer une bonne partie de l’hiver dessus. A partir de ce troisième stade, elle n’ira plus jamais sur le revers des feuilles.

Image

Voici maintenant la troisième mue et donc le quatrième stade pour notre chenille. En apparence elle ne diffère guère du précédent stade, sauf qu’elle va commencer à devenir plus potelée et plus grasse, et elle sera plus grande. Un deuxième ocelle bleu fera son apparition sous le premier. Cette mue s’effectue entre Noël et la mi-janvier, nous sommes au cœur de l’hiver et du grand froid ! Pour ma part, lorsque les températures étaient négatives, je les ai rentrées à l’abri, dans une pièce fraiche (pour pas qu’elles oublient que c’est l’hiver), mais à l’abri du gel. Apparemment et d’après certaines sources, cette chenille serais capable de résister jusqu’à -8 °C. Cependant, je ne suis pas sûr qu’elle puisse résister à de telle température sur une longue période … Donc dans le doute, j’ai préféré prendre aucun risque, et aujourd’hui je me dis que j’ai bien fait …

Image

A partir de février interviendra la dernière mue en tant que chenille, c’est-à-dire, le cinquième stade. Elle va devenir bien plus grande et aura des formes plus rondelettes ! Sa tête va au moins doubler de volume. Sa vie de chenille continuera paisiblement, restant sur sa feuille de repos, là où se trouve son lit de soie douillé, et pendant les moments les plus chauds de la journée, elle s’alimentera en mangeant les feuilles avoisinantes, puis elle retournera sur sa feuille de repos pour digérer tranquillement. J’ai remarqué qu’elles étaient souvent actives toutes en même temps. Elles sont vraiment inoffensives et se chamaillent très rarement entre-elles … Une fois, j’ai dû en séparer une car elle essayait de mordiller les cornes de sa voisine …

Image

La chenille juste avant de faire la chrysalide commence à devenir translucide. La dernière mue n’est pas loin, elle va chercher un endroit pour effectuer la nymphose.

Image

Voici maintenant la chenille en position de pré-nymphose. Durant toute une journée, elle va se faire une fixation en soie, puis elle va coller son derrière sur cette fixation pour ensuite s’enrouler sur elle-même. Durée totale de cette opération délicate pour la chenille, 24 heures environ ! Durant une bonne semaine, elle restera dans cette phase sans qu’il se passe quelque chose d’autres. En tout cas, en apparence … Quand elle a le choix, elle préféra se mettre plutôt sous une feuille que sous une branche pour faire la nymphose.

Image

Après environ une semaine, notre chenille laisse entrevoir par transparence la chrysalide qui se dessine sous sa peau. La dernière mue est très proche …

Voici à présent une petite vidéo que j’ai réalisée, pour que vous puissiez voir la nymphose complète de la chenille. Lien de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=mLAJQgRVO2w
Olive
 
Messages: 563
Inscription: Lun 8 Nov 2010 20:44

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede Olive le Mer 29 Mai 2013 09:52

Voici la suite,

Image

Notre chenille est devenue à présent chrysalide ! Pour info, mes premières chrysalides sont apparues dès la fin février, jusqu’à début avril pour la dernière de mon élevage.

Image

Ce n’est qu’à partir du mois de mai que mes premières chrysalides ont commencé à changer. Les premières taches orange des ailes du papillon ont commencées à s’apercevoir à travers notre chrysalide. C’est le signe que la naissance du papillon n’est plus très loin …

Image

Quelques heures après, c’est la couleur marron foncé de ses ailes qui commence à apparaître à travers notre chrysalide. A noter aussi, qu’on remarque sur la photo, l’ancienne peau de la chenille qui est resté accrocher sur la partie haute de la chrysalide, également appelée crémaster. Le crémaster est un dispositif crochu, basé sur le principe du velcro, qui permet la suspension de la chrysalide par accrochage sur une trame soyeuse. Dans la grande partie des cas, cette peau tombe très souvent juste après la nymphose. Mais ici, ça n’a pas été le cas.

Image

Puis encore quelques heures après, le futur papillon commence à se dessiner totalement à travers notre chrysalide. La flèche rouge que j’ai rajoutée sur la photo, indique que la chenille a maintenu la feuille en la sécurisant avec de la soie qui relie le pédoncule à la tige principale. Cette sécurité lui assure donc le total maintien de la feuille, même en cas de fort mistral ou si la feuille devait jaunir entre-temps. Pas bête notre chenille !!

Image

Juste avant l’éclosion du papillon, la chrysalide devient totalement translucide et notre papillon est maintenant prêt à sortir. Durée totale de l’opération, environ 24 heures.

Image

Le lendemain, c’est le grand jour, notre papillon naissant sort de la chrysalide.

Voici à présent une petite vidéo que j’ai réalisée, pour que vous puissiez voir la naissance du Charaxes jasius comme si vous y étiez ! Lien de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=peCK0iw2uiI

Image

Notre papillon est totalement formé, une heure après la naissance. Moment d’émotion, après 9 mois d’élevage, c’est enfin l’heure de le relâcher.

Image

Gros plan sur les écailles d’une aile postérieure du Charaxes jasius !

Image

Image

Notre papillon les ailes ouvertes, juste avant son premier envol vers la liberté …

Voilà, c’est la fin de mon reportage, j’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire que j’en ai eu à le concevoir !

Bye
:)live
Olive
 
Messages: 563
Inscription: Lun 8 Nov 2010 20:44

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede orsobblu le Mer 29 Mai 2013 11:15

Superbe récit, photos magnifiques. Dignes de la beauté du papillon. :amen:
ciao!

ale

"La découverte du monde commence dans ton jardin" (X. Moirandat)

Image
orsobblu
 
Messages: 413
Inscription: Dim 10 Oct 2010 19:04
Localisation: Camorino (Suisse)

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede Olive le Mer 29 Mai 2013 11:33

Merci Orsobblu ! :)

N'oubliez pas de regarder les 2 vidéos également ! ;)
Olive
 
Messages: 563
Inscription: Lun 8 Nov 2010 20:44

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede TILL le Mer 29 Mai 2013 11:53

C'est superbe! Merci pour ces belles images, ça me rappelle l'an dernier, le moment magique de la proserpine :ghee:
Image
TILL
 
Messages: 268
Inscription: Mer 22 Sep 2010 19:09
Localisation: AIX LES BAINS (73)

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede Sonia le Mer 29 Mai 2013 14:57

Magnifique Olivier, tu l'as fait !!! :super:

Comme d'habitude, superbes images, superbe récit, que du plaisir ! Bravo, et merci pour ce partage :super:
Image
Sonia
Administrateur du site
 
Messages: 865
Inscription: Mar 14 Sep 2010 17:24
Localisation: MISON (04)

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede antoine le Mer 29 Mai 2013 16:17

C jasius de A à Z! joli travail :amen:
antoine
 

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede Olive le Mer 29 Mai 2013 16:21

TILL a écrit:C'est superbe! Merci pour ces belles images, ça me rappelle l'an dernier, le moment magique de la proserpine :ghee:


Merci beaucoup ! :)
Tu as eu énormément de chance d'assister à la naissance de la proserpine, c'est toujours un moment rare et magique.

Et n'hésite pas à m'avertir si tu descend dans le sud ! ;)

Sonia a écrit:Magnifique Olivier, tu l'as fait !!! :super:

Comme d'habitude, superbes images, superbe récit, que du plaisir ! Bravo, et merci pour ce partage :super:


Merci Sonia, c'est vrai que je l'ai fait, et pourtant à un moment donné de l'élevage j'ai cru tout perdre et tu sais pourquoi ... Ces chenilles sont à la fois robustes et fragiles, une seule erreur et ça peut-être fatal ... En tout cas, j'ai pris bcp de plaisir à les élever durant cette longue période, à tel point qu'elles étaient devenues à la fin mes animaux de compagnie :hehe:

L'avant-dernier papillon que j'ai relâché est allé sur ma main puis il a pris son premier envol, il à tourné ensuite autour de moi plusieurs fois et il s'est reposé sur ma main, comme si il voulait me dire au revoir ... Ensuite il est parti faire sa vie de papillon. Ça été un moment incroyable, durant quelques secondes, j'ai bien cru qu'il m'avait reconnu et qu'il été heureux de me voir ... ::d
Olive
 
Messages: 563
Inscription: Lun 8 Nov 2010 20:44

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede Olive le Jeu 30 Mai 2013 12:59

antoine a écrit:C jasius de A à Z! joli travail :amen:


Merci Antoine ! :)
Olive
 
Messages: 563
Inscription: Lun 8 Nov 2010 20:44

Re: Mon élevage de Charaxes jasius

Messagede alain 04 le Mer 5 Juin 2013 08:09

Extraordinaire !
Superbe reportage. Merci de nous faire partager ces moments.
alain 04
 
Messages: 173
Inscription: Mer 14 Nov 2012 15:43
Localisation: Les Mées (04)

Suivante

Retourner vers Photographie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron